Natixis et Dalenys s’unissent pour former un leader européen des paiements

Natixis a décidé de prendre le contrôle majoritaire de Dalenys et de racheter l’intégralité des parts de Jean-Baptiste Descroix-Vernier, son fondateur. A l’issue de l’OPA qui sera lancée conformément au droit boursier, il est très vraisemblable que Natixis devienne le premier actionnaire de Dalenys.

Rencontre avec Thibaut Faurès Fustel de Coulanges, CEO de Dalenys.

visuel-thibaut-natixisdalenys

Pourquoi ce rachat maintenant par Natixis ?

C’est une décision importante pour Natixis, plus impactante qu’on ne pourrait le croire.

Ce rapprochement illustre le caractère stratégique des Paiements dans la transformation digitale du Groupe BPCE et son approche vis-à-vis des entreprises technologiques et des entrepreneurs.
Ensemble, Natixis et Dalenys, la première Fintech française, se trouvent en capacité d’accompagner les commerçants européens en ligne et en magasin sur leurs problématiques cross border, leurs projets de marketplace ou de gestion des ventes omnicanales.

Quelles ont été les principales étapes de la croissance de Dalenys qui expliquent ce rapprochement aujourd’hui ?

Nous savions dès 2010 que le paiement n’était plus affaire de tuyaux ou simplement de technique, mais bien affaire de données et de leviers marketing.
Nous étions convaincus que nos méthodes de développement et notre expertise technologique en termes de Business Intelligence nous permettraient de maximiser la conversion tout en optimisant la lutte contre la fraude.
Nous savions que nous ne pourrions réussir à disrupter l’industrie des paiements pour les commerçants qu’en réussissant le mariage des développeurs, des statisticiens et des banquiers !

Ainsi, Be2bill a été la première solution de paiement en France à imposer le modèle d’un service complet, de la prestation technique à la compensation, de l’acceptation de la transaction à l’acquisition des flux financiers.

Après seulement 5 ans de commercialisation, nous avons déjà la confiance des principaux commerçants européens :

  • Près de 3Md€ de flux de paiements encaissés sur une base annuelle
  • 17 du top 100 du eCommerce français dont Oscaro, Burger King – Quick, Made.com, Interflora, AlloPneus, lastminute.com ou bien encore Winamax
  • 20 A/B tests consécutifs gagnés face aux solutions de paiement traditionnelles
  • Près de 25% des encaissements sont réalisés pour des marchands européens
  • Une plate-forme technique et des outils de data management entièrement développés en interne

Cela ouvre de nouvelles perspectives pour Dalenys, lesquelles ?

Avec ce rapprochement, nous nous associons avec un partenaire naturel, un partenaire industriel avec lequel nous avons plus de 5 ans d’historique commun. Car collaborer avec une FinTech ne s’improvise pas et les équipes savent déjà parfaitement travailler ensemble au quotidien. Notre culture de la perfection dans l’exécution est un atout important, apprécié autant par nos clients que nos partenaires.
Cela passe par une plus grande convergence de notre solution de paiement Be2bill avec nos solutions de Marketing Direct Eperflex et Mailorama au service de la performance de nos marchands.
L’effacement des frontières entre les magasins physiques et les sites eCommerce est aussi un enjeu clé du Retail aujourd’hui. Nous avons doublé le volume de nos encaissements en magasins en 12 mois. Les solutions que nous apportons répondent pleinement au développement de l’omnicanal.

Enfin, de nombreux marchands étrangers pourront bénéficier de la performance de Be2bill et en particulier de son raccordement direct à tous les moyens de paiement et aux réseaux locaux et internationaux de compensation.

Les prochains défis sont clairs pour Dalenys et notre ambition pleinement partagée avec Natixis. Je suis à ce titre très impressionné par les équipes que nous avons rencontrées et qui placent la technologie et la data au cœur de leur organisation et de leurs prises de décisions. C’est la raison pour laquelle la Direction de Dalenys, à l’origine du projet Be2bill, a décidé d’épouser ce projet et de continuer à le porter dans le futur et de renforcer sa présence au capital de Dalenys.

Un dernier mot ?

Oui ! Sans nos équipes qui accompagnent nos marchands au quotidien, nous n’en serions pas là. Ce n’est pas un pivot dans notre stratégie, c’est un accélérateur de particules pour les talents qui composent Dalenys. Et une formidable opportunité d’aller marquer de notre empreinte et de notre culture la rupture technologique que l’industrie des paiements est en train de vivre actuellement.

 

En savoir plus

Communiqué de Presse Natixis : https://dnys.li/2tbWuJs

Communiqué de Presse Dalenys : https://dnys.li/2tLKSdx